«

»

29 juin 2012 – Le verdict du procès de Madame Ingabire repoussé au 7 septembre 2012

Kigali , le 29 juin  2012

La Haute Cour de Kigali vient d’ajourner le verdict de la Prisonnière politique Victoire Ingabire, présidente des FDU-INKINGI, au 7 septembre 2012. Les juges ont décrété qu’ils avaient besoin de plus de temps pour délibérer. Aucune référence n’ a été faite à la requête sur l’inconstitutionnalité de certaines lois très controversées sur le génocide, dont l’examen est prévu à partir du 19 juillet 2012 à la Cour Suprême.

La Prisonnière politique Victoire Ingabire a été arrêtée en octobre 2010, après qu’elle ait annoncé sa décision  de se présenter à la magistrature suprême. Depuis le retour de Victoire Ingabire au Rwanda, le président Paul Kagame a donné l’injonction à la justice rwandaise de s’occuper de la  concurrente. Le gouvernement du Rwanda a toujours prétendu qu’il disposait de preuves irréfutables contre le leader de l’opposition, pour faits de collaboration avec la rébellion des FDLR.

Un nouveau rapport des Nations Unies rendu public par un groupe d’experts  révèle que c’est le gouvernement du Rwanda qui arme, entraîne,  et appuie le groupe de rebelles qui combattent en République Démocratique du Congo. Le groupe d’experts des Nations Unies accuse également le ministre de la défense du Rwanda, le chef d’état-major général de l’armée, des généraux de l’armée très haut placés, et un certain nombre d’autres officiels rwandais d’avoir monté une « vaste » opération  afin de convaincre des hommes d’affaires congolais, des  hommes politiques et d’anciens rebelles qui avaient rejoint les rangs de l’armée congolaise, de se joindre à la mutinerie du M23 et de mener une nouvelle guerre pour obtenir la sécession des deux Kivus. Pendant ce temps, le Rwanda brigue un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies!

La communauté internationale continue de fermer les yeux, tandis que des citoyens innocents au Rwanda, et dans l’est du Congo crient au secours.

Nous appelons le gouvernement rwandais à libérer immédiatement et sans conditions tous les prisonniers politiques.

FDU-Inkingi

Boniface Twagirimana
Vice Président intérimaire